Le Foyer d’Accueil Médicalisé Clary propose 4 types d’accueil différents permettant de répondre à des problématiques diverses et évolutives.

Accueil permanent 57 places

Accueil 365 jours par an.

A son arrivée, le résident est reçu avec ses accompagnants, et au minimum son responsable légal, afin de recevoir le livret d’accueil comprenant le règlement de fonctionnement de l’établissement, la charte des droits et des libertés de la personne accueillie, le contrat de séjour co-signé à cette occasion.

Accueil temporaire 2 places

Ces séjours ponctuels de 90 jours maximum répartis sur une année civile, offrent à l’entourage immédiat des possibilités de répit, tout en respectant le choix de la personne de rester à domicile. Le but est de permettre aux aidants familiaux de prendre un peu de distance, de se ressourcer sans être submergés par un sentiment de culpabilité ou d’abandon.

Ces accueils temporaires pourront éventuellement permettre aux résidents et aux familles de se familiariser avec la vie institutionnelle, de connaître l’établissement et faciliter le passage en accueil permanent le cas échéant. Ces résidents ont les mêmes droits et devoirs que les autres résidents, et bénéficient des mêmes modalités de prise en charge : dossier de soins, dossier médical, activités d’animation, élaboration d’un projet de prise en charge individualisé qui sera poursuivi lors des différents séjours au sein de l’institution. Au terme de chaque accueil, un compte rendu de séjour est transmis au Conseil Général et à la famille.

Accueil d’urgence 1 place

Cette situation d’accueil d’urgence doit répondre uniquement à une injonction du Conseil général en fonction des problématiques de la prise en charge à domicile et en respectant les critères d’admission de l’établissement. La durée de l’accueil d’urgence ne doit pas dépasser 90 jours consécutifs sauf dérogation spéciale de la part du Conseil général.

Une évaluation médicale dans les 72h est réalisée par le médecin coordonnateur afin de vérifier que l’état de santé et l’état de dépendance physique et psychique de l’accueilli sont compatibles avec les capacités d’accueil de l’établissement.

En cas de non compatibilité avec les capacités d’accueil de l’établissement, une évaluation écrite est transmise d’urgence au Conseil général.

En outre, le Directeur se laisse la possibilité de transférer la personne vers un service d’urgence hospitalier en cas de mise en danger du résident et/ou de la structure.

Accueil de jour 8 places

Cet accueil de jour permet une prise en charge journalière d’une personne du lundi au vendredi. Les prises en charge auront plusieurs finalités :

  • Un accueil de jour sur une durée limitée, permettra une phase de séparation et d’adaptation à l’accueil définitif du résident afin d’en limiter les effets traumatisants et le risque d’échec.

  • Permettre à des personnes souffrant de déficiences motrices et/ou cognitives, de rompre avec un isolement social en participant à des activités individuelles et collectives,

  • D’offrir aux aidants familiaux des temps de répit du lundi au vendredi sans ressentir un sentiment de culpabilité.

Quel que soit le type d’accueil envisagé, les critères suivants sont indispensables au traitement de la demande :

  • L’âge : la personne doit avoir entre 50 et 60 ans. Une dérogation est possible pour les moins de 50 ans s’ils sont atteints d’un vieillissement prématuré
  • La nature du handicap
  • Le lieu de résidence (adresse de secours en Gironde)
  • L’orientation de la maison départementale des personnes handicapées ( MDPH ). L’accès se fait sur orientation de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). La demande est à retirer et à déposer au moyen d’un formulaire disponible auprès de la MDPH. Après examen de votre candidature, la MDPH vous délivrera une notification d’orientation en structure
  • L’accord du résident quant à son admission dans cet établissement

Le dossier de pré-admission

Toute demande d’admission doit être accompagnée d’un dossier de pré admission composé des éléments suivants :

  • Une orientation en foyer médicalisé en cours de validité prononcée par la Commission des Droits et de l’autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

  • Un questionnaire médical attestant des différentes pathologies présentées par le futur résident.

  • Un questionnaire concernant les besoins au quotidien du futur résident ainsi que son comportement au quotidien.

  • Un questionnaire administratif de pré admission.

La commission interne de l’établissement composée de la Présidente d’Handivillage 33, du directeur de l’établissement, du cadre de santé et du médecin coordonnateur statue sur l’admissibilité du résident selon les éléments médicaux, les besoins et le comportement du futur résident.

Télécharger le dossier de pré-admission (les trois volets sont à remplir et renvoyer) :

questionnaire administratif

questionnaire comportement

questionnaire médical

La Visite de pré-admission

Une visite de pré admission est proposée à toute personne considérée comme admissible par la commission interne. Le futur résident est alors reçu par les membres de la commission interne.

Cette visite a plusieurs objectifs :

  • Vérifier que les droits et l’information du futur résident sont respectés. Il semble difficile de l’accueillir s’il n’a pas reçu d’information claire concernant ce projet d’admission et s’il n’y adhère pas, dans la mesure des ses capacités.

  • Établir un recueil de données destiné à valoriser au maximum l’accueil des futurs résidents. Ce recueil figurera dans le dossier du résident le jour de son admission.

  • Faire connaissance avec le résident, évaluer son point de vue, son adhésion au projet, et obtenir un consensus autour de son admission.

La famille, lorsqu’elle est présente, peut donner des informations complémentaires et exprimer son ressenti. Cet échange indispensable permet également de rassurer la personne accueillie et son entourage en expliquant les conditions de séjour, le projet global d’accompagnement. Une visite des locaux est proposée à l’occasion de cet entretien au futur résident et à ses proches.

Si les éléments recueillis lors de cette visite confirment que la problématique du résident est compatible avec le projet global d’accompagnement, un avis favorable de la commission est rendu sur l’admission définitive.

L’admission définitive

La personne, sa famille ou son tuteur, le service hospitalier ou l’établissement accueillant le résident, reçoivent un courrier les informant de la décision de la commission. En cas d’avis favorable, et afin que l’admission effective du futur résident ait lieu, il est nécessaire que :

  • Le futur résident prenne connaissance des modalités d’accueil et du fonctionnement de la structure.

  • Celui-ci doit ensuite informer la direction si possible par écrit de son consentement à intégrer la structure.

  • Le résident ou son tuteur doit fournir les documents suivants :

    • justificatif du dépôt de demande de l’Aide Sociale auprès du CCAS de la Mairie du lieu de résidence ;

    • justificatif de demande de l’Allocation Logement Social auprès de la Caisse d’Allocations Familiales du département ;

    • prescription de son éventuel traitement médicamenteux pour un mois à compter de la date d’entrée de l’établissement ;

    • attestation d’assurance responsabilité civile ;

    • attestation d’assurance maladie ;

    • photocopie du livret de famille ;

    • photocopie de la carte d’identité ;

    • carte d’invalidité.

Ces différentes formalités réalisées, la personne peut intégrer l’établissement.

} else {